ZAC de Vignotan

La Perrière : un site mal choisi

Notre association suit avec intérêt l’évolution des réflexions en vue de l’élaboration du SCOT Tarentaise. Ces dernières retiennent notamment l’idée de relancer le tourisme estival en s’appuyant sur la qualité de nos paysages. Elles soulignent également l’intérêt de maintenir une activité agricole qui contribue à l’entretien de nos paysages et propose des produits de qualité bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée. Celle-ci exige que le foin alimentant les animaux provienne de Tarentaise. On sait que ce critère est difficilement satisfait dans notre vallée.

Beaucoup d’acteurs, dont notre association, s’accordent également sur le fait qu’il est nécessaire d’installer de nouveaux artisans. Mais parallèlement force est de constater l’impact très négatif des zones artisanales actuelles sur nos paysages : bâtiments disparates en tôle, couleurs criardes, grues, dépôts de matériaux, engins bigarrés...

Lire la suite : ZAC de Vignotan

Aménagement de l’épaule du Mont Valaizan

lac_du_retourNotre structure rappelle que le précédent dossier n’avait fait l’objet d’aucune discussion avec les associations. Il présentait un impact paysager très important notamment dans sa partie supérieure, n’était accompagné que par une étude d’impact très sommaire, et comportait diverses irrégularités administratives qui ont entrainé l’annulation de l’arrêté de Monsieur le Préfet de massif par le tribunal administratif de Grenoble. Des contacts ont été pris par l’association Vivre en Tarentaise avec la commune de Montvalezan et se sont étendus rapidement à la FRAPNA et la FFCAM. Le scénario d’un compromis a été recherché en envisageant une remontée mécanique moins néfaste pour l’environnement. Vivre en Tarentaise ne cache pas qu’elle espérait un décalage vers l’Ouest beaucoup plus important de la remontée mécanique supérieure.
Lire la suite : Aménagement de l’épaule du Mont Valaizan

RN90 : Le mystère de la pelleteuse emballée !

pelleteuseLes personnes qui suivent attentivement l’actualité tarine se rappelleront peut-être qu’il y a six mois l’association Vivre en Tarentaise s’était publiquement interrogée sur l’intérêt de dépenser 46 millions d’euros pour créer une route à trois voies en amont de Moutiers sur une longueur de 1,4 km en rive gauche de l’Isère.
On lui avait répondu que la sécurité des automobilistes était en jeu et que si le chantier prenait du retard et qu’un accident se produisait cela serait bien entendu de sa faute. Par ailleurs les crédits étant accordés il n’était pas utile de s’interroger sur le bien fondé d’une dépense aussi importante consacrée aux routes à l’heure ou l’on se pose des questions sur l’avenir du déplacement en voiture individuelle...

Passons sur le contexte budgétaire difficile du pays.
Lire la suite : RN90 : Le mystère de la pelleteuse emballée !

PLU de Bourg Saint Maurice

Cinq lacsL’association Vivre en Tarentaise a consulté le dossier soumis à l’enquête publique.

Notre structure tient à souligner l’ampleur du travail préparatoire effectué pour aboutir au document présenté. La commune de Bourg Saint Maurice est l’une des plus étendues de France, elle porte une très grande station de ski avec des enjeux très importants de remise sur le marché de lits froids, elle comprend un Bourg centre qui est le plus important de Tarentaise avec les services attachés, elle abrite de nombreux villages dont l’intérêt patrimonial est bien souligné, de très grands alpages et enfin deux des grands sites de la vallée : la vallée des Chapieux et le secteur des Cinq lacs. La commune a été notablement impactée par le départ du 7ème BCA. Mais celui s’accompagne de la libération de 300 logements et de 15 hectares de terrains à proximité du centre ville.
Lire la suite : PLU de Bourg Saint Maurice

Plan Cruet (Aime) : une zone artisanale exemplaire ?

zac
L’association Vivre en Tarentaise a pris le temps de consulter le dossier proposé à l’enquête. Elle tient en préambule à rappeler qu’elle est favorable à l’installation de nouvelles entreprises dans la vallée. Un inventaire des projets des différentes communes de Tarentaise a été effectué par l’APTV. Dans le canton d’Aime le site de Plan Cruet est sans doute le moins pénalisant d’un point de vue paysager et agricole. Celui de Landry par contre nous paraît toujours très contestable sous ces aspects. La recherche de sites alternatifs reste à mener....
En ce qui concerne le projet soumis à l’enquête, on note que la vente de lots semble encore le mode de commercialisation retenu. Il a le mérite de la simplicité pour la collectivité, mais présente de gros risques dans le domaine architectural. Notre structure aurait préféré que les locaux soient réalisés par même un groupe et vendus à la découpe aux entreprises.
Lire la suite : Plan Cruet (Aime) : une zone artisanale exemplaire ?