Plusieurs personnes ont attiré l’attention de Vivre en Tarentaise sur un projet d’usine d’enrobé dans la carrière de Villette. Il faut savoir que plusieurs communes ont été sollicitées pour un tel projet et toutes ont refusé une telle éventualité.
En effet une installation de ce type rencontre en général l’hostilité de la population qui craint à juste titre de voir les nuisances sonores, olfactives et sanitaires se développer. La pollution par différentes molécules comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques ou encore les dioxines est très difficile à suivre et à maitriser. L’exemple de l’usine d’incinération de Tignes les Brévières, dont certaines retombées dans le milieu naturel, sont inquiétantes vient encore de nous le rappeler récemment. La commune voisine de Montgirod Centron est évidemment concernée par cette affaire et elle fait partie des communes ayant déjà refusé cette installation sur son territoire.
Les habitants de Villette sont soumis régulièrement aux odeurs émanant de l’usine de compostage et de la station d’épuration et il faut souhaiter que les services communaux d’Aime soient mobilisés pour réduire ces problèmes. Faut-il infliger davantage de bruit, de poussières, de circulation à un village déjà souvent soumis aux vibrations liées à l’extraction des matériaux ?
La carrière de Villette n’a sans doute pas une espérance de vie très grande et dans le cadre du SCOT il serait peut être possible d’envisager son « recyclage » en zone artisanale ou commerciale. Mais la présence d’activités potentiellement très polluantes serait évidemment dissuasive.
Aussi, Vivre en Tarentaise espère que la commune d’Aime donnera un avis négatif à ce dossier.

Aux dernière nouvelles, ce projet a été abandonné !