Entre préservation de la nature et « tout ski », les communes de la Vanoise font leur choix !

Les parcs nationaux achèvent leur refondation ; en application de la loi de 2006 et selon le modèle des parcs régionaux, des chartes doivent fixer les orientations de la zone d’adhésion (anciennement zone périphérique).
Ce ne sont pas des prescriptions ayant force de règle, mais certains élus craignent que leur simple énoncé puisse les amener à se justifier sur leurs projets, les rendre plus difficiles, voire engendrer des contentieux, notamment sur des extensions de domaines skiables ou des liaisons entre stations.

Les élus du parc de la Vanoise, dont le contraste entre le cœur de haute montagne protégé et les stations de la périphérie est très marqué, sont particulièrement soupçonneux voire virulents et annoncent très ouvertement que leurs communes n’approuveront pas la charte. Ils voudraient en fait que tous les projets réels ou supposés, anciens ou récents, d’extension de stations et d’urbanisation soient clairement annoncés et cartographiés dans la charte alors qu’ils restent très hypothétiques et soumis aux procédures de droit commun, UTN et permis de construire.

Est ce un hasard si la commune de Bonneval vient de lancer un appel d’offres pour l’étude du projet récurrent de liaison avec Val d’Isère ? Au surplus, c’est le cœur du parc lui même qui serait concerné. On peut penser que cette annonce relève du test politique ou du marchandage.

Les associations sous signées dénoncent une manœuvre provocatrice et invitent Bonneval ainsi que d’autres collectivités éventuellement impliquées à retirer leur projet afin de laisser la démarche d’élaboration et d’approbation de la charte du Parc national de la Vanoise se dérouler sainement sans manipulations ni interférences.


Contacts
FRAPNA Savoie : 04 79 70 85 74
Mountain Wilderness : V. Neirinck 04 76 01 89 08
Vivre en Maurienne : A. Collombet 04 79 56 57 40
Vivre en Tarentaise : A. Machet 04 79 07 29 30