Pierra MentaNous attirons l'attention sur la nécessité de mieux préserver le massif du Beaufortain, au delà de ce que prévoit le SCOT Arlysère en cours de finalisation.
Ce document va certes souvent dans le bon sens, mais il comporte certains points particulièrement contestables, souvent même en contradiction avec d'autres parties du document.

Sur le secteur du Grand Mont, couvert par la ZNIEFF 1 n°73090012 (Lacs de la Tempête et Grand Mont), il est prévu de traverser une zone d'hivernage et de nidification des Tétras-lyre (pourtant citée p.40 du DOG) avec une piste de ski qui entrainera une perturbation hivernale de la faune. Cette ZNIEFF et la zone du col de la Bâthie qui la jouxte auraient à minima pu faire l'objet d'une préconisation particulière de préservation.
Sur le secteur de l'espace Diamant, il est prévu l'équipement d'un versant vierge sur les pentes Est de la Tête des 3 Coins, coté Hauteluce (Télésiège de Bellastat), en contradiction avec la préservation des espaces à valeur paysagère tels que décrits en p.15 du DOG. De plus, le mauvais enneigement de ce secteur, entrainerait probablement l'utilisation de canons à neige supplémentaires, en conflit d'usage avec la fabrication d'électricité hydraulique (l'eau vient des barrages) et donc une diminution de la capacité à utiliser une énergie renouvelable.

D'autre part, l’espace concerné s’étend en fait sur les deux pays : Arlysère et Tarentaise-Vanoise, voire trois avec le pays du Mont Blanc. Il constitue à l’évidence un lieu de naturalité et de ressourcement exceptionnel de par son étendue et ses qualités paysagères. Il possède un caractère qui lui est propre et contribue à la fréquentation touristique de nos vallées. Il serait souhaitable qu’une gestion à l’échelle du massif puisse être envisagée pour permettre une meilleure protection des sites remarquables accompagnée d’un développement raisonnable du tourisme estival. La création d’un parc naturel régional a été évoquée sans succès jusqu’à présent, mais différentes questions restent posées :
  • quel caractère pour ces montagnes ?
  • quelle gestion des engins motorisés ?
  • quelles conditions pour l’ouverture éventuelles de nouvelles pistes pastorales ?
  • quelle politique architecturale pour la rénovation des chalets d’alpage ?
  • quel maillage de refuges ? Quel réseau de sentiers ?
  • quels liens entre les deux versants du Beaufortain ? Lesquels renforcer ou développer ?

Nos associations sont très attachées au caractère naturel des paysages, aussi vous ne serez pas surpris si nous proposons qu’un premier noyau de sites classés soit constitué prochainement. Ce mode de protection préserve le paysage tout en permettant les activités traditionnellement pratiquées localement : chasse, pêche, agriculture et randonnée. Il comprendrait dans un premier temps le Grand Mont, le col de la Bâthie et les lacs de la Tempête afin de les mettre à l’abri de toute extension de domaine skiable (équipement  de remontées mécaniques et pistes) de la station d’Arêches Beaufort.  Dans l’avenir, il serait souhaitable qu’il soit étendu à tous les sites qui font la réputation du massif dont notamment le Quermoz, la Pierra Menta et les Cinq Lacs.

Il nous parait clair qu’une concertation impliquant de multiples acteurs est nécessaire sur cette thématique ...

F.R.A.P.N.A. Savoie
Vivre en Tarentaise
Club Alpin Français Albertville
Club Alpin Français Moutiers