Monsieur le Préfet de région,

lauziereNous avons l’honneur d’attirer votre attention sur un projet de classement de site dans le massif de la Lauzière en Savoie. Comme vous le savez peut être, il a deux ans la commune de Celliers (située sur la route du col de la Madeleine en Tarentaise) a obtenu une autorisation UTN lui permettant de se relier au domaine skiable de Valmorel par une télécabine. En contrepartie elle s’est engagée à faire classer la partie communale située sur le versant Lauzière pour éviter toute incursion des remontées mécaniques sur cet adret sauvage et remarquable à bien des égards.
Une étude paysagère a été réalisée sur l’ensemble du massif de la Lauzière (versants Tarentaise et Maurienne). Ce travail montre à l’évidence l’unité de cette chaine granitique et l’intérêt de la classer dans son ensemble.
Les communes de Lauzière se sont regroupées au sein d’un SIVOM dont les objectifs sont la protection de la nature et la valorisation du patrimoine. Cependant, beaucoup de collectivités sont opposées pour le moment à un périmètre de classement qui déborderait les limites administratives de Celliers. Pour certaines d’entre elles, il s’agit d’une position de principe. Quelques unes ne seraient pas hostiles à cette mesure de protection, mais elles ne veulent pas se singulariser par rapport aux autres collectivités….Pourtant les contraintes liées à un classement de site nous paraissent avoir été exposées clairement par la DREAL.
Dans l’état actuel des choses, il semble que l’on s’oriente vers une application stricte des mesures compensatoires validées en commission UTN. Mais le milieu associatif ne peut s’empêcher de regretter que cette occasion ne soit pas saisie pour classer l’ensemble de la chaine  et lui accorder ainsi un label « national » qui ne pourrait que conforter le travail des élus au sein du syndicat intercommunal.
L’élaboration de la trame verte et bleue en Savoie, ne pourra pas laisser de côté cet espace majeur, situé à cheval sur la Maurienne et la Tarentaise, qui est bien entendu très fréquenté en hiver et en été par les randonneurs.  Il figure bien sûr dans l’inventaire  de l’annexe 1 relatif aux sites majeurs insuffisamment protégés du projet de DTA des Alpes du Nord et 9500 hectares sont gérés par le biais de Natura 2000.
Nos associations considèrent qu’il est impensable que des remontées mécaniques viennent un jour porter atteinte au caractère très particulier de la Lauzière. Aussi, elles ne comprennent pas ce qui peut motiver les craintes de plusieurs élus, alors qu’ils seront de toute façon concernés par la TVB et par le zonage des SCOT en voie d’élaboration. Aussi, nos structures espèrent elles que les services de l’Etat pourront reprendre contact avec les élus concernés pour tenter de mettre un peu de cohérence entre les intentions affichées par le syndicat intercommunal de la Lauzière et une opposition  de quelques uns à un classement de site.
Monsieur le Préfet, nous nous tenons à votre disposition pour une visite sur le terrain si vous le jugez nécessaire. Dans l’espoir que vous puissiez intervenir pour dénouer cette situation difficile, nous vous adressons, Monsieur le Préfet, nos sincères salutations.