vautourDans un précédent article, il était question de l’apparition des vautours fauves dans le ciel savoyard à la belle saison.
Cette présence s’est renforcée ces deux derniers étés notamment dans les vallées des Encombres et du Nant Brun, d’autres secteurs étant bien sûr prospectés par ces grands charognards, comme le Mont Bellachat en Lauzière.

Suite aux observations réalisées cet été 2009 dans nos vallées de Tarentaise et les confusions qu’elles ont pu entraîner, on peut constater qu’effectivement, l’espace aérien a bien été occupé par les vautours fauves. C’est la première fois depuis environ six ans, qu’ils stationnent ou passent en si grand nombre.

Cette occupation n’est que temporaire car ces grands voiliers d’environ 2,80 m d’envergure pour un poids de 8 kilos vont rejoindre leurs quartiers d’hiver qui sont aussi leurs lieux de reproduction : gorges du Verdon, Baronnies, col du Rousset (sud Vercors) et gorges de la Jonte et Tarn.