Les talus : refuges de la biodiversité

Adonis aestivalis

Une route ne consiste pas seulement en une bande de bitume sur laquelle les véhicules vont pouvoir rouler. Pour être installée elle doit s'insérer dans l'environnement où on la projette, et les talus constituent les lieux de passage entre la bande de bitume et le milieu environnant.
 Ces milieux artificiels vont petit à petit prendre place dans le milieu naturel et évoluer selon des caractéristiques qui leur sont propres.

Lire la suite : Les talus : refuges de la biodiversité

La cembraie de La Plagne

Cembraie de La Plagne.jpg
La Tarentaise présente différentes zones où l’on peut observer des entonnoirs de dissolution de gypse : en amont des villages d’alpage de la Pesée et de la Combaz sur les versants d’Aime, sur et autour des arêtes du Charvet à proximité de Pralognan et enfin la vaste zone située au dessus de Plagne centre. Cette dernière est sans aucun doute la plus vaste de Tarentaise même si elle est survolée par plusieurs remontées mécaniques...

Lire la suite : La cembraie de La Plagne

Saccage de zones humides à Notre Dame du Pré


Différentes personnes ont attiré notre attention sur les rigoles de drainage qui ont été réalisées récemment dans les alpages de Notre Dame du Pré. Comme vous le savez les zones humides jouent un rôle important dans le maintien de la biodiversité aquatique dans notre vallée. Elles permettent également le stockage de l’eau en altitude et contribuent ainsi à limiter le volume des crues des cours d’eau. Depuis une trentaine d’années la plus part d’entre elles ont disparues à la suite de travaux ou de drainages sauvages.

Lire la suite : Saccage de zones humides à Notre Dame du Pré

Comités consultatifs

Comités consultatifs des trois réserves naturelles situées sur Tignes et Val d’Isère janvier 2015.


RN de la Baïlettaz

La population de bouquetins du secteur augmente lentement après la forte baisse d’il y a quelques années. Sur la réserve, 17 mâles chanteurs comptés pour les lagopèdes. Mais le comptage n’a pas eu lieu sur l’ensemble de la réserve. 74 personnes sont passées sur le sentier l’été dernier. Cette voie est entretenue régulièrement.La commune de Val d’Isère reconnait la compétence des gardes, mais considère que les moyens financiers affectés sont dérisoires, aussi elle réclame de reprendre la gestion de celle-ci.

Lire la suite : Comités consultatifs