Pneu
Depuis plusieurs années un rassemblement de voitures « de sport » est organisé entre Montchavin et les Coches. Nous imaginons sans peine que quelques commerçants puissent y trouver leur compte.
Mais voilà, nous avons été contactés par plusieurs personnes demeurant à Landry ou Bellentre qui se plaignent - à juste titre - du bruit généré par la circulation des voitures. Est-ce justifié d’infliger durant deux jours de suite ce bruit infernal à plusieurs milliers de personnes qui n’ont pas forcément beaucoup d’intérêt pour ce type de manifestation ?

Cette conception du tourisme en montagne a-t-elle un avenir sachant que les véhicules à moteur thermique ne pourront plus circuler dans un peu plus de dix ans ? Le gouvernement vient d’alourdir les amendes prévues en matière de nuisances sonores (jusqu’à 5000 euros..). Il est fort probable que de nombreux véhicules circulant sur le circuit ne respectaient pas les normes en vigueur. Il est bien évident que de nombreux engins sont arrivés par la route et ont circulé dans toute la Haute Tarentaise. Etendant de fait la zone de nuisances sonores. Est-ce que la limitation de vitesse à 80KM/h était respectée ? Est-ce une incitation à un comportement citoyen ?
La plupart des touristes recherchent en priorité le calme en montagne. Nous ne sommes pas sûrs que l’organisation de tels « rodéos » renforce l’image que nous voulons donner de notre vallée. Ne risque- t-elle pas au contraire de brouiller et d’effacer les quelques efforts qui s’amorcent afin de mieux valoriser notre patrimoine et notre qualité de vie.
Nous participons volontiers à un groupe de travail dans le cadre des espaces valléens pour développer la pratique du vélo à assistance électrique. Nous sommes persuadés qu’il va nous falloir choisir entre le silence (qui permet à nombre de personnes stressées de se ressourcer) et le bruit (dont les effets négatifs sur la santé ne sont plus à démontrer).
Les amateurs d’engins motorisés utilisent fréquemment l’argument du transport de personnes âgées ou handicapées pour faire la promotion de quads ou d’autres véhicules bruyants. Nous regrettons que les pompiers qui bénéficient d’un capital important de sympathie au sein de la population ne soient pas conscients des retombées négatives d’un tel rassemblement. Nous regrettons ainsi qu’ils organisent parfois des baptêmes de l’air en hélicoptère.
Val d’Isère a renoncé à son salon du 4X4, d’autres associations ont renoncé à organiser des rassemblements de motards en Tarentaise. Aussi nous voulons croire que la commune de Bellentre saura aussi renoncer à l’organisation de ce genre de manifestations bruyantes et polluantes.