A la suite de deux réunions du comité de suivi concernant l’UTN du refuge du Nant du Beurre, les associations signataires tiennent à préciser un certain nombre de points afin que la réalisation de ce refuge s’accompagne d’une meilleure protection de notre environnement et du développement d’un tourisme doux dans ce secteur.
Une difficulté dans la mise en place du plan de circulation vient d’apparaître  du fait de l’existence d’une route revêtue reliant le village de Navette à celui de Grand Naves. Il est donc possible d’atteindre le parking du Tovet aussi bien depuis Grand Naves que depuis le village de Navette. Les deux itinéraires se rejoignant environ 1km en amont de Grand Naves et donc en un point qui devrait selon votre arrêté être interdit à la circulation.
Dans l’état actuel des choses, la route reliant Navette à Grand Naves est utilisée l’été par la population locale et par les touristes pour réaliser une boucle d’Aigueblanche à Navette, Naves et Grand Cœur. En hiver une partie de cet itinéraire est déneigé depuis Navette jusqu’au lieu dit « le Plan des Heures ». Les sportifs rejoignent le domaine nordique de Grand Naves en suivant la route enneigée.
La fermeture immédiate de la route reliant Navette à Naves paraît très difficile à faire accepter par la population locale. A moyen terme cela pourrait être envisagé dans le cadre du développement des transports collectifs entre le fond de vallée et Naves en desservant la boucle précitée.
En attendant la mise en place en Tarentaise d’un réseau de mobilité douce, les deux associations proposent :
1°) Qu’en hiver les routes situées en amont de Grand Naves et du Plan des Heures soient fermées à la circulation et munies de barrières. Un minibus serait autorisé à desservir le parking du Tovet et le plan des Heures à partir de Grand Naves.
2°) En été, la circulation est autorisée jusqu’au parking du Tovet. Une barrière solide est mise en place. Les dérogations pour une circulation en amont sont très restrictives.
Gardien de refuge : un véhicule
Agriculteurs un véhicule par exploitation
Propriétaires de terrains (il y en a plusieurs centaines) : pas d’autorisation sauf pour des travaux d’entretien.
Propriétaires de chalets rénovés : un véhicule avec badge.
Chasseurs : en cas de chasse au gros gibier, le détenteur du bracelet est autorisé à circuler durant trois ou quatre jours. (Un véhicule par bracelet)
Les parapentistes qui sont de jeunes sportifs devraient pouvoir faire l’effort de gravir l’espace séparant le Tovet du lieu de décollage.
Exceptionnellement le transport de personnes handicapées jusqu’au refuge pourrait être envisagé après accord de la mairie.

Au nom des associations Vivre en Tarentaise et Club Alpin fFançais Moutiers Haute Tarentaise,
Alain Machet