L’association Vivre en Tarentaise après avoir consulté le dossier proposé à l’enquête publique tient à faire les remarques suivantes :
Ce projet s’inscrit dans un contexte particulier en Tarentaise. Cette vallée est sans doute le site le plus aménagé des Alpes françaises dans le domaine de l’hydro-électricité. En effet, tous les cours d’eau de Haute Tarentaise sont affectés par des captages qui modifient sensiblement leur débit apparent et aplanissent les crues. Les barrages de Tignes, de Roselend, le lac de la Coche, le barrage d’Aigueblanche voient passer l’essentiel de l’eau du bassin versant. A tel point que les cours d’eau vraiment vierges de tout prélèvement sont devenus très rares. Sans doute une dizaine sur l’ensemble de la vallée. Celle-ci qui est souvent considérée à tort ou à raison comme un château d’eau fait circuler la grande majorité des cours d’eau dans des tuyaux ou des canaux...

Lire la suite : Micro centrale sur le ruisseau des Villards à Bonneval Tarentaise

 

Nous avons appris qu’il était question de doter le ruisseau des Moulins d’une microcentrale.

Ce projet s’inscrit en fait dans toute une série qui concerne plusieurs communes de Tarentaise. Notre association n’est pas systématiquement opposée à ce type de projet. Mais il faut prendre en compte le fait que la Tarentaise est dotée des aménagements hydroélectriques sans doute les plus importants de France. Nos cours d’eau alimentent les barrages de Roselend et de Tignes, mais aussi la centrale de Rendens en Maurienne. Une grande partie de l’eau qui devrait circuler à l’air libre dans l’Isère et ses affluents est détournée aux dépens de nos paysages et de la richesse de nos milieux aquatiques.

L’impact des microcentrales sur nos cours d’eaux
Depuis plusieurs années, les associations Lacs et Torrents et Vivre en Tarentaise se sont inquiétées de la multiplication des projets de microcentrales, soit sur des ruisseaux encore vierges de tout équipement soit sur des cours d’eau déjà largement munis de prises d’eau. Prise d'eau dans le PonthurinIl faut savoir que les cours d’eaux à « l’état naturel » sont désormais très rares dans une vallée qui est sans doute la plus équipée de France dans le domaine de l’hydroélectricité.
crapeau calamiteL’association Vivre en Tarentaise a consulté le dossier d’enquête concernant le projet de micro centrale sur le Nant de Tessens commune associée à Aime en Tarentaise. Notre association tient à rappeler qu’elle est très réservée quant à l’installation de nouveaux équipements hydroélectriques en Tarentaise. Cette position tient au fait que la plupart des cours d’eaux de cette grande vallée subissent déjà des prélèvements très importants. Le nombre de ruisseaux « équipables » est sans doute de l’ordre d’une dizaine. Aussi, il nous parait nécessaire au nom du maintien de la biodiversité aquatique de les préserver de toute artificialisation.

micorcentrale_verbierMicrocentrale sur captage d'eau potable de la station de Verbier dans le Valais.

Elle alimente environ 180 foyers en électricité ...