De nombreuses personnes ont remarqué le nuage de pollution qui s’étendait et s’étend encore en Tarentaise.
Quand on parle de pollution, il faut savoir que tous les polluants ne sont pas visibles, loin de là. Ce que l’on perçoit à l’œil dans notre vallée depuis plusieurs semaines résulte de la présence de particules fines émises à la fois par les moteurs diesel et par les chauffages à bois. La contribution des deux sources est probablement du même ordre de grandeur, mais notre vallée ne dispose pas hélas de station de mesures des polluants permettant de nous donner les valeurs exactes des concentrations en produits nocifs pour notre santé. L’association Vivre en Tarentaise demande depuis longtemps, et en vain pour le moment, que des capteurs soient mis en place en Tarentaise.


Pour réduire les taux de particules fines il serait raisonnable de renoncer aux moteurs diesels et de recourir aux transports en commun quand ils existent. Chacun sait que la circulation est intense sur la N90 notamment en période touristique. Le Conseil local de développement réclame depuis de nombreuses années la mise en place d’une liaison en train cadencée entre Bourg Saint Maurice et Albertville. Des études devaient être menées en ce sens par la Tarentaise et le bassin d’Albertville. Mais la mise en place des nouvelles Régions, le changement d’exécutif régional et la mise en place de nouvelles collectivités perturbent ces réflexions...Mais un tram train ne servira à rien si des correspondances en bus pour les stations ne sont pas mises en place au départ des gares.. C’est tout un réseau de transport en commun qu’il convient de bâtir, et qu’il faudra ensuite utiliser en abandonnant nos mauvaises habitudes et en acceptant d’attendre ... Il faudrait aussi recourir davantage au train pour acheminer les touristes, cela suppose d’étaler les arrivées et départ afin de contourner la saturation que connait la voie ferrée le samedi. Il y a aussi des capacités disponibles pour les trains de nuit, mais on vient tout juste de les supprimer..Comprenne qui voudra !


Le chauffage au bois contribue aussi de façon importante à la production de particules fines. Depuis pas mal d’années, de nombreuses personnes utilisent le bois bûche comme complément de chauffage. Il s’agit d’une ressource locale que certains vont récupérer à la force du poignet et à première vue cela devrait être un mode de chauffage écolo... Mais de nombreux poêles sont anciens et ont un mauvais rendement, il existe encore des foyers ouverts qui devraient vraiment être remplacés car leur contribution à l’émission des particules fines est majeure. C’est pourquoi leur utilisation en ville est de plus en plus souvent interdite.. D’après une petite étude réalisée par l’ASDER il y a quelques années, ce sont les poêles à pelets ou à granulés qui sont les plus performants en terme de rendement énergétique et qui émettent le moins de polluants (et de loin). Enfin à l’allumage il est recommandé de placer le petit bois au sommet du tas de bois. Cela permet d’éviter l’émission d’un gros nuage de fumées...
Bien sûr il n’y a pas que les fameuses particules fines : il y a également les oxydes d’azote qui proviennent aussi des moteurs diesel et pour une part de l’élevage. Les oxydes de soufre ont tendance à baisser sauf à proximité des sites industriels. On trouve encore des hydrocarbures aromatiques dans l’air pur de nos montagnes toujours émis par les automobiles ( qq soit le type de moteur). Cette catégorie de molécules comprend de nombreux membres pas vraiment recommandés pour nos poumons. Enfin un polluant secondaire (car créé par l’action du rayonnement solaire) sur les oxydes d’azote qui est présent très souvent et parfois même au cœur du PNV : l’ozone.
Comme on le voit la pollution gagne et nous risquons d’y laisser une part de notre santé. Mais sommes-nous prêts à utiliser notre voiture moins souvent ? Sommes-nous prêts à attendre les bus et les trains ? Sommes-nous prêts à réorienter le tourisme d’hiver en direction d’une clientèle plus locale au lieu de la faire venir des quatre coins de la planète ?