Chers adhérents,

Nous vous proposons quelques nouvelles de nos actions en Tarentaise.


Plan départemental de gestion des déchets du bâtiment et des déchets ménagers

Ces deux documents qui définissent les objectifs à atteindre en termes de recyclage dans ce domaine sont en cours d’élaboration. Pour le BTP le dossier est finalisé et l’on devrait atteindre 70% de réutilisation d’ici quelques années. Pour les déchets ménagers nous avons pris connaissance d’initiatives intéressantes menées en différents points de Savoie : compostage collectif en milieu urbain, entreprises de réinsertion et récupération de matériaux divers dans les déchèteries, diminution des restes de repas dans les cantines scolaires, recycleries...Nous tentons de participer aux débats qui se déroulent à Chambéry. Trois associations présentes seulement pour la Savoie...


Projet de zone artisanale de Vignotan (La Perrière)

Comme beaucoup de projets similaires en Tarentaise il est envisagé de créer une zone commerciale et artisanale dans des prés et vergers facilement exploitables. L’impact paysager sera évidemment important. Nous avons demandé par recours gracieux à la commune de retirer la délibération décidant de son implantation.


Pomblière Saint Marcel

Nous nous sommes inquiétés des conditions de travail des ouvriers du site de MSSA. La Sous préfecture nous a répondu que le document que nous demandions était confidentiel...


Agriculture

Nous participons au comité de pilotage agricole de l’APTV. Tout en soutenant l’essentiel des mesures visant au maintien de l’élevage en Tarentaise, nous avons mis l’accent sur l’évolution nécessaire des pratiques : brulage de foin souillé, aspect des bâtiments, rangement du matériel, gestion défaillante des fumiers et lisiers. Nous avons souligné également la nécessité de soutenir toutes les initiatives visant à diversifier les productions : apiculture, fruits rouges, fermes pédagogiques, maraîchage, viticulture...Un courrier relatif au brulage en plein air du foin a été adressé en Sous Préfecture. Voir notre site.

UTN Montvalezan

La commission a validé le dossier en l’état sans adjoindre les mesures complémentaires demandées par plusieurs associations. Un courrier est en cours de rédaction en direction du Préfet de massif qui doit rédiger l’arrêté UTN...Ensuite il nous restera la possibilité d’envisager un recours gracieux..


UTN sur les ARCS : le Lodge

Un projet d’espace destiné à l’animation et à la restauration, au dessus de la zone urbanisée des Arcs 1800, va être examiné par la commission UTN départementale. Compte tenu des aménagements déjà réalisés sur le secteur nous ne nous y opposerons pas. Mais il faudra veiller aux nuisances sonores éventuelles, à la ressource en eau limitée déjà pointée par les services de l’Etat et enfin engager les travaux nécessaires pour stocker l’eau en altitude en cas de très gros orage. La possibilité d’écoulement des cours d’eau en aval ne correspond qu’au dixième de ce qui est nécessaire...D’où les gros débordements des ruisseaux de la Ravoire, du Saint Pantaléon, des Villards et du torrent de Preissaz...


Télésiège du Fornelet sur Plagne-Montalbert (Aime)

Cette commune souhaite réaménager la desserte de cette partie du domaine skiable. Différentes moutures ont déjà été présentées. Une nouvelle tranchée dans la forêt avec un impact éventuel sur des mousses assez rares, sur une zone à Tétras Lyre, et sur des milieux humides à l’arrivée. Une enquête publique devrait s’ouvrir prochainement et nous essaierons de déposer.


Classement de la Lauzière

Nous poursuivons nos contacts en vue de ce classement par une rencontre avec le sous Préfet de saint Jean de Maurienne. Rencontre cordiale qui conclut à la nécessité de refaire une séance d’explication en direction des communes concernées après les élections municipales.


Commission transport de l’APTV

Nous suivons avec intérêt les travaux engagés. Pour le moment des avancées
intéressantes en matière de sécurisation de l’autostop. Rien de révolutionnaire, mais des mesures qui ne peuvent qu’être approuvées. Mais d’autres actions plus couteuses et plus difficiles à mettre en œuvre devraient suivre..